[FESTIVOIX] Compte rendu de Marianne – 6 juillet 2018

Crédit photo : Jean-François Desputeaux

Aliocha – Voix Acoustiques – Scène Trou du diable – 17 h

Crédit photo : Jean-François Desputeaux
Aliocha photo : Jean-François Desputeaux

Vêtus de noir, Aliocha et ses musiciens ont charmé les gens présents dans la cour de la vieille prison de Trois-Rivières hier après-midi. Avec une formule plus complète en spectacle, Aliocha nous a présenté plusieurs pièces de Eleven Songs, son premier album paru récemment. Parmi les pièces de cet opus, nous avons pu entendre Sarah, Milky Way, Jamie, ainsi que Flash in the Pan, pièce qu’il a popularisée avec une vidéo touchante où il l’interprète en duo avec Charlotte Cardin. (à voir ici !)

D’un air très charismatique et charmant, Aliocha donne toujours une performance bien sentie. Parfois, il nous regarde directement et nous sourit tandis qu’à d’autres moments, il se recentre et revient dans l’émotion de ses pièces mélancoliques en regardant le ciel ou en fermant les yeux tout simplement. Ces petits détails sont très représentatifs de son style folk bien assumé. On peut parfois percevoir une certaine similarité dans ses propositions, mais c’est plutôt chez lui un signe de singularité et de simplicité et non pas un manque d’originalité. Ses douces pièces nous transportent automatiquement dans son atmosphère romantique.

Aliocha a été généreux en nous offrant exclusivement des nouvelles pièces qui apparaîtront sur son prochain album. L’une d’entre elles s’éloignait un peu de son style habituel par une rythmique plus entraînante qui, à mon avis, laissait sous-tendre une influence des Beatles… À suivre ! Le spectacle s’est d’ailleurs terminé en rappel avec l’une de ces nouvelles pièces qu’il a interprétée seul au piano, ainsi qu’une reprise de Ce soir l’amour est dans tes yeux de Martine Saint-Clair.

Raphaël Dénommé – Voix Folk – Scène Marmen du Temps d’une pinte – 23 h

Hier soir au Temps d’une pinte, Raphaël Dénommé nous a fait découvrir ses pièces blues-folk. Ayant sorti un EP en 2017 et participé récemment aux Francouvertes 2018, le jeune auteur-compositeur-interprète a une écriture et un style musical qui s’inscrivent bien dans les tendances musicales du moment, soit un style blues un peu trash. Souvent comparé à Bernard Adamus, l’artiste se distingue par un registre vocal très large et singulier et par des pièces inspirées de son quotidien et de ses voyages. D’ailleurs, quelques-unes de ses nouvelles chansons qui paraîtront sur un album éventuel ont été écrites durant ses derniers périples dans l’Ouest canadien. Lorsqu’il nous les a présentées, nous avons effectivement bien ressenti cette inspiration dans ses compositions blues. Belle découverte ! Pour une écoute, c’est ici !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :