Né pour la scène – Philippe Brach au Moulin Michel le 27 mai 2018

Sortie de ma torpeur post-spectacle, j’ai enfin trouvé les mots pour décrire la soirée que j’ai passée en compagnie de Philippe Brach et ses musiciens le vendredi 27 avril. Ça se déroulait chez Diffusions Plein Sud, au Moulin Michel de Gentilly.

En premier lieu, la salle de spectacle est hors de tout doute l’une des plus belles que j’aie visitées depuis longtemps. Ce sont 120 personnes tout au plus qui peuvent être conviées dans cet endroit intimiste et chaleureux. Étonnamment, des gens de tous les âges étaient venus assister au spectacle, et bon nombre d’entre eux semblaient déjà connaître Brach et son excentricité.

C’était la deuxième visite de Philippe et son groupe au Moulin, et il a commencé le spectacle avec un masque rappelant la pochette de son dernier album Le silence des troupeaux. Il était habillé en robe traditionnelle pakistanaise, avec un masque s’apparentant à une chèvre. Il demeure donc conséquent avec l’ambiance créée sur son album, ce qui n’est pas pour déplaire aux admirateurs de son art.

Comme Brach a maintenant trois albums à son actif, il peut piger dans plusieurs chansons de son répertoire, et c’est ce que j’ai particulièrement apprécié de ce spectacle. Un beau mélange des pièces de La foire et l’ordre, Portraits de famine et Le silence des troupeaux. J’ai eu un coup de cœur pour l’interprétation live de la pièce Mes mains blanches qui était particulièrement efficace avec l’assistance qui frappait des mains. Il y a également une belle variété de pièces rock, folk et plus douces sur ses trois albums, ce qui rend le fait de le voir en spectacle encore plus appréciable. Les musiciens s’amusent à faire des solos pendant que Brach se laisse aller les jambes et les bras.

Lors de cette soirée, il a charmé le public de manière bien particulière en jouant avec les gentilés des municipalités avoisinantes dont les noms sont sans contredit surprenants, surtout en ce qui concerne les Précieux-Sanguins. Il a également ramené le petit coussin qu’il avait emprunté lors de sa dernière visite qui datait de quelques années déjà.

J’ai eu la chance de voir Philippe Brach à plusieurs reprises, et il n’est pas toujours constant dans sa livraison, si je puis dire. Je peux toutefois affirmer sans le moindre doute que lors de ce spectacle, il était particulièrement en forme et qu’il y avait une réelle connexion entre le public et le jeune homme. Il faisait des blagues, il interagissait avec les gens qui eux riaient de bon cœur et chantaient. J’ai l’impression qu’il y a une belle évolution chez Brach et qu’il continue malgré tout à surprendre de belle manière.

Selon les annonces qui ont été faites à ce jour, il sera présent au Festif! de Baie-Saint-Paul et au Festival en chanson de Petite-Vallée. Il reviendra ensuite dans la région le vendredi 5 octobre au Centre des arts de Shawinigan. Je vous conseille fortement d’aller voir ce spectacle donnant un excellent aperçu de la musique que fait Brach depuis qu’il a lancé La foire et l’ordre en 2014.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :