Nouvel EP pour Arriola – « Ma nouvelle théorie »

Après la sortie des deux simples Tout est à sa place et Sans moi, Martin Arriola lance aujourd’hui son deuxième EP, Ma nouvelle théorie.

On l’avait connu en 2015 avec En haut, un EP de quatre chansons aux sonorités pop-rock électronique, et l’artiste a continué dans cette lignée pour le second album. Sur le précédent opus, on pouvait même trouver des similitudes avec la musique alternative, en raison de la grande présence du synthétiseur, surtout sur la pièce Je te pense. 

Encore une fois, on reconnaît l’instrument sur plusieurs de ses chansons, mais on peut voir la belle évolution d’Arriola. La guitare fait aussi preuve d’une présence marquée qu’on se plaît à découvrir. Déjà, à la première pièce, on se laisse tout de suite emporter par la mélodie, mais surtout, par le refrain accrocheur.

En écoutant justement les paroles de ce dernier, je constate que la temporalité est une grande source d’inspiration pour l’artiste. J’ai également l’impression que ses chansons ont dû être un exutoire pour lui, car à plusieurs reprises, malgré la musique qui n’a pas nécessairement l’air si sombre, les textes sont profonds et évoquent une sensibilité et une certaine émotion. La pièce qui m’a justement fait constater cela, c’est Sans moi, le deuxième extrait qui est paru avant la sortie de l’album.

Je ne sais pas si j’ai bien compris ce qu’il a voulu faire, mais après les deux premières chansons, j’ai constaté une évolution dans les cinq pièces de l’album. Le début m’évoque un moment de lucidité où il voit quelque chose sans nécessairement en saisir toute la signification. Il entre ensuite dans une introspection importante. Puis, il se réveille et comprend. La chanson Tout est à sa place représente une période plus sereine. Il connaît par la suite un autre moment de doute. En effet, La folie me semble plus triste et Arriola paraît à fleur de peau dans son interprétation. La guitare accompagne merveilleusement bien ce sentiment.

L’album se termine finalement dans un moment de douceur, avec Que cette journée ne s’arrête jamais. Celle-ci compte moins d’instruments et propose quelque chose de plus planant avec une combinaison guitare-voix vraiment magnifique.

J’aime particulièrement la poésie des textes, qui nous permet un peu d’y voir une interprétation personnelle. Pour un deuxième EP, Arriola offre un album vraiment intéressant. Je ne le connaissais pas. Entre les deux albums, je dois dire que celui-ci est mon préféré. Les cinq chansons s’écoutent à merveille et j’en aurais pris plus, ce qui témoigne de mon appréciation indéniable. Ce sont 16 minutes qui passent en un éclair et on se fait un plaisir d’être accompagné par la douce voix de Martin Arriola.

Note : 4/5

Chanson préférée : Tout est à sa place (J’ai encore le refrain dans la tête !)

Écoutez le EP ici:

PRIMEUR: Écoute du EP de Arriola – « Ma nouvelle théorie »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :