Ablaye Cissoko /Constantinople – Gesù – 13 juillet 2019

    David est allé à Montréal pour voir deux spectacles donnés dans le cadre des Nuits d’Afrique. Voici le compte-rendu du premier de ces deux spectacles. 

     Plus de 175 personnes étaient assemblées pour accueillir, studieusement mais chaleureusement, le projet réunissant le musicien et chanteur sénégalais Ablaye Cissoko et le trio montréalais Constantinople. Ainsi, tel qu’expliqué durant la présentation d’introduction, le super groupe réunit « à la fois des traditions des musiques du Moyen Âge et de la Renaissance […] celles de la Méditerranée […] de l’Orient » et de l’Afrique de l’Ouest. 

     La salle, spacieuse, est le type de salle pour ce genre de spectacle. Le fait d’être entre quatre murs et non à ciel ouvert permet davantage de voyager, d’être dans sa bulle et de ne pas être distrait-e. Ce voyage, proposé par le quatuor, nous a offert de belles berceuses pour rester éveillé grâce aux divers sons et pièces présentés durant la soirée.

    Le projet est formé, outre de Cissoko, par Kiya Tabassian au setâr et au chant, Pierre-Yves Martel à la viole de gambe et Patrick Graham aux percussions. Sur la scène du Gésu, la presque totalité des pièces présentées étaient issues du deuxième album de la formation, Traversées. Pendant les presque deux heures (incluant l’entracte) qu’a duré le spectacle, on a plané en effet d’une chanson à l’autre.

    Nous avons même eu le droit à certaines explications par rapport au setâr, instrument iranien fabriqué il y aurait 5 000 ans. Ces notes, en plus d’être pertinentes et instructives, permettaient à Cissoko d’accorder sa kora, instrument de 21 cordes. Il faut dire que ce type d’instrument n’est pas nécessairement fait pour se retrouver à l’air climatisé.

   En somme, le spectacle était très intéressant. Très sobre et somptueux à la fois, le projet du quatuor n’est nullement une initiative vaine, mais plutôt, pardonnez le cliché, la preuve que « L’union fait la force. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :