[FESTIVOIX] Compte rendu de Marianne– 1er juillet 2019

Clay and Friends – Voix Acoustiques – Scène Le Trou du diable – 17 h

Chaque année, le Festivoix se fait un plaisir d’offrir une journée de programmation gratuite lors de la fête du Canada, afin de faire découvrir des artistes d’ici. Bien que Loud était très attendu par les festivaliers, pour notre part, c’était Clay and Friends que nous venions voir.  En effet, le groupe hip-hop aux sonorités funk a eu un rapide succès avec la sortie de leur récent mini-album, intitulé La Musica Popular de Verdun. On aurait pu s’attendre à une ambiance très festive par le style musical que propose Clay and Friends mais, étonnamment, le groupe dégage quelque chose de plutôt lascif qui s’accordait bien avec la chaleur de ce 1e juillet. Bref, Clay and Friends, ça colle à la peau et c’est pour nous la musique parfaite pour apprécier l’été !

Salomé Leclerc – Voix Multiples – Jardin des Ursulines – 19 h

Avant de se rendre sur la scène principale pour vivre une soirée parfaite de rap québécois, nous avons pu profiter de quelques moments plus calmes avec Salomé Leclerc. Elle nous a présenté d’emblée son dernier album, Les choses extérieures, avec sa pièce homonyme, seule sur scène. Par la suite, ses nombreux musiciens l’accompagnait pour la plupart de ses autres pièces, sauf à quelques moments ; ils quittaient pour la laisser nous confier ses compositions remplies de sensibilité. Évidemment, la scène des Voix multiples du Festivoix est toujours un incontournable. Il y a toujours de bonnes propositions musicales qui nous bercent dans le jardin des Ursulines et qui rendent hommage à cet endroit plus que charmant.

Koriass – Voix Populaires – Scène Loto-Québec – 20 h 35

En soirée, le rappeur québécois Koriass a pris en charge la grande scène du festival pour la première partie de son confrère Loud. Bien qu’il soit arrivé sans artifice avec J-3000, soit la première pièce de son dernier album La nuit des longs couteux, le ton est monté assez rapidement avec les textes francs et les rythmes percutants qui définissent très bien avec son style. Lors de la prestation d’Éléphant, notamment, l’énergie a grimpé d’un cran dans la foule. Bien sûr, Koriass navigue déjà sur la scène hip-hop depuis plusieurs années et possède déjà plusieurs albums qui ont su toucher différentes générations. Il en est sans doute conscient, car il ne s’est pas gêné de nous offrir des récents autant que des plus anciens succès comme Enfant de l’asphalte.

Loud – Voix Populaires – Scène Loto-Québec – 22 h

Évidemment, le spectacle le plus attendu était celui de Loud. Les adeptes du Festivoix étaient chanceux d’assister à un spectacle gratuit du rappeur qui fait toujours salle comble (même un Centre Bell), comme il le dit dans sa pièce Salles combles. De plus, l’événement concordait avec la sortie récente de son nouvel album, Tout ça pour ça. Loud n’a pas laissé de place à l’improvisation ou à de grands moments marquants dans son spectacle. À mon avis, sa prestation était beaucoup trop fidèle à ses albums, ce qui venait briser tout effet de surprise ou d’étonnement. Tout de même, les succès de Loud ne sont jamais de trop dans les oreilles et il est difficile de s’en lasser. Il a réussi à bien faire bouger la jeune foule de personnes adeptes de rap québécois, style qui ne passe peut-être pas énormément à la radio, mais qui a un succès immense!

En résumé, ce fût une soirée haute en couleurs et en énergie. Les vibes de chaque artiste étaient différentes mais ont su nous captiver chacune à leur manière.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :