Antoine Mainville et Pierre Guitard – Complexe culturel Félix-Leclerc – 16 mai 2019 à 19 h

C’est un public attentif qui a accueilli Antoine Mainville et Pierre Guitard au Complexe culturel Félix-Leclerc de La Tuque jeudi soir dernier.

Antoine était présent lors du lancement de la programmation 2018-2019 du Complexe culturel en juin l’année dernière et la population latuquoise qui y avait assisté avait alors pu avoir un avant-goût de la magnifique prestation qu’il nous a livrée il y a quelques jours. J’y étais et j’avais beaucoup aimé cet artiste.

En première partie, l’auteur-compositeur-interprète primé Antoine Mainville a donné en solo un spectacle acoustique voix et guitare et a présenté des chansons de son EP Inspirer aux aurores (2017) et de son album Live au Lion d’Or (2018), dont Est-ce que je rêve? (2017) et Smoking Valley (2018).

Il a présenté des chansons aux textes intimistes et introspectifs avec des arrangements musicaux sans fioritures et dans une atmosphère qui l’était tout autant et pour laquelle la formule cabaret était tout indiquée.

Le public présent ce soir-là s’est montré très réceptif à l’œuvre de l’artiste et très respectueux envers celui-ci qui a de nombreuses fois témoigné sa reconnaissance pour un tel accueil et une telle écoute.

Un artiste tout en justesse et en richesse avec une voix saisissante aux harmonies merveilleuses, un artiste qui sait bien exploiter son talent et son potentiel.

Un de mes coups de cœur de la soirée a été la chanson Ville fantôme (2018) qui comporte des sonorités plus blues que folk.

C’est aussi avec beaucoup de plaisir qu’il a interprété le single Fait chaud, ça pue pis on est ben (2018) qui baigne dans un univers complètement différent. Le ukulele, la mélodie et le propos en font une chanson parfaite pour l’été qui sera bientôt à nos portes!

La deuxième partie de ce plateau double a été assurée par Pierre Guitard.

Musicien de talent, il s’accompagne à la guitare et a recours à de nombreux effets. Il a interprété des chansons aux mélodies accrocheuses dontLes matins (me crient par la tête) (2016), Embrasse-moi (2018), Fleur fanée (2018), Les arrêts d’autobus (2018) et Flancher (2018) tirées de son premier mini-album La tige et la racine (2016) et de son deuxième opus Tuer la bête jusqu’à dimanche (2018).

Son premier album est dans un style alternant le country-folk et le rock alternatif tandis que son deuxième album est plutôt d’un style pop rock. Il nous a ainsi permis de découvrir son univers singulier.

Ce fut donc une soirée de belles découvertes grâce à ces deux artistes talentueux et généreux!

Pierre Guitard crédit photo : Annie France Noël
Antoine Mainville crédit photo : Jean-Philippe Sansfaçon

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :