Andréanne A. Malette – Complexe culturel Félix-Leclerc – 17 avril 2019

Le 17 avril dernier, Andréanne A. Malette s’est arrêtée au Complexe culturel Félix-Leclerc de La Tuque dans le cadre de la tournée de son deuxième album tout simplement appelé Andréanne A. Malette qu’elle a sorti en 2017. Entourée de trois musiciens (Judith Sun à la basse, Olivier Savoie-Campeau à la batterie et Antoine Lachance à la guitare) sur la scène, la jeune auteure-compositrice-interprète a donné une prestation fort appréciée du public qui était nombreux ce soir-là.

Ce spectacle couvre surtout les chansons de son album homonyme. Ce projet revêt un caractère très spécial pour Andréanne puisqu’elle en est la productrice. Elle a touché à toutes les tâches, c’est-à-dire qu’elle l’a écrit, composé et coréalisé. C’est donc avec beaucoup de fierté qu’elle nous présente le fruit de son travail. On se rappellera que le printemps 2015 a été un moment charnière dans sa carrière lorsqu’elle s’est dissociée de Productions J, qui avait produit son premier album solo Bohèmes (2014), pour voler de ses propres ailes.

En introduction à la chanson Prendre le temps qui se retrouve sur ce dernier, elle raconte avoir loué un chalet pour se retrouver et se ressourcer dans la nature et y a composé cet opus. Elle ajoute qu’elle travaille présentement sur son troisième album.

Avec une mise en scène (formule cabaret, décor, éclairage, atmosphère) dans l’esprit de la tournée Feu de camp, le spectacle présente des univers très variés. En effet, Andréanne a interprété autant des chansons enjouées et très rythmées comme Ma guerre contre toi, qui illustrent bien son côté folk rafraîchissant et original que des chansons intimistes et plus enveloppantes comme À chaque pas devant, qui sont à l’image de l’artiste talentueuse et authentique qu’elle est. Les thèmes des relations amoureuses, du temps et de la quête de sens et d’identité sont récurrents.

Elle se montre très généreuse et on sent une belle complicité entre elle et ses musiciens. Il n’y a rien d’étonnant là-dedans puisqu’elle joue avec Judith Sun depuis dix ans. Andréanne cède même la place à Antoine Lachance le temps d’une pièce. Il interprète Une belle toune, une de ses compositions tirée de son album Cimetière d’avions (2016). La soirée est ponctuée d’anecdotes et de courts échanges avec la foule, ce qui rend le tout très dynamique et divertissant.

Elle a clôturé le spectacle avec Fou, une pièce à la mélodie accrocheuse qui a connu un incroyable succès à la radio, pour le plus grand plaisir des gens dans la salle. Un spectacle à la hauteur de cette artiste qui a su se tailler une place enviable sur la scène musicale.

Andréanne A. Malette
Photo : Yoan Beaudet

Andréanne A. Malette
Photo : Yoan Beaudet
Andréanne A. Malette
Photo : Yoan Beaudet
Andréanne A. Malette
Photo : Yoan Beaudet
Andréanne A. Malette
Photo : Yoan Beaudet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :