Beyries – Maison de la culture Francis-Brisson – 2 novembre 2018

C’est dans la magnifique salle de la Maison de la culture Francis-Brisson que j’ai assisté au spectacle d’Amélie Beyries (alias Beyries, qui se prononce bé-riss [beRis]) le 2 novembre dernier. C’est dans le cadre de la tournée pour son album Landing paru en 2017 qu’elle était de passage à Shawinigan.

L’auteure-compositrice-interprète va avoir donné 135 spectacles pendant cette tournée qui se termine bientôt, soit le 8 décembre. Montréalaise d’origine, elle confie aimer être en tournée pour sortir de la ville puisqu’elle adore la campagne. Quelques jours avant sa visite dans notre région, elle était à Los Angeles, en Californie. C’est sans grande surprise qu’on l’entend nous dire que le contraste est frappant! C’est une foule d’une centaine de personnes qui sont venues voir sa prestation vendredi soir dernier.

Elle était accompagnée pour l’occasion de Judith Little (percussions et voix) et de Gabriel Gratton (clavier, piano, guitare et voix) et a présenté des chansons tirées de son album Landing. Parmi les pièces mémorables, on retrouve sa reprise de la chanson Je pars à l’autre du monde composée par Paul Daraîche. Pour ce morceau, elle se fait toute proche de l’audience en descendant avec ses musiciens dans la salle. Elle circule entre les tables et encourage les gens à chanter avec elle. Ce sera, j’en suis certaine, un moment marquant de la soirée pour plusieurs.

Pour ma part, j’ai particulièrement aimé les chansons The Pursuit of Happiness et Soldier. L’artiste précise d’ailleurs que Soldier est la première chanson qu’elle a composée sur l’album et que c’est cette pièce qui l’a fait connaître.

D’une grande générosité, elle revient sur scène avec ses musiciens pour le rappel et interprète trois morceaux supplémentaires pour le plus grand plaisir des gens dans la salle.

Le tout formait un ensemble parfait : l’artiste authentique, sa voix enveloppante, sa musique bouleversante, les harmonies vocales à couper le souffle, les musiciens de grand talent et d’une grande versatilité, la mise en scène sobre et épurée, sans prétention, la salle accueillante, l’atmosphère intimiste et empreinte de respect à l’image du public qui était très à l’écoute. Une soirée tout simplement magique dans cette journée de grisaille d’automne!

Vous n’avez pas encore vu Beyries en concert? Consultez vite l’horaire pour voir les prochaines dates!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :